Kubota lance le processus de production de ses tracteurs de 130 à 170 ch

C’est à Bierne, près de Dunkerque, que l’installation de la nouvelle usine du constructeur japonais entame sa phase finale.

Les premiers prototypes étaient sortis des chaînes flambant neuves en fin d’année dernière. Les lignes sont désormais opérationnelles. Le secteur de l’assemblage est précédé d’une zone de stockage, suivi d’une chaîne de peinture, d’une zone d’inspection des pièces et des tracteurs, d’une zone d’expédition et d’une zone de maintenance, le tout sur 115 000 m² d’une ancienne usine réaménagée.

Une série d’une trentaine de tracteurs a été produite ces jours ci pour être soumis aux tests de qualité et de fiabilité de rigueur. Le calendrier industriel, tel qu’il avait été dévoilé à l’annonce, en décembre 2013, de cette implantation, est quasi respecté. Le démarrage de la production de série était prévu au mois d’avril 2015.

Une production de masse peut être envisagée à l’été. L’objectif reste fixé à 3 000 unités annuelles. La moitié de ces tracteurs seraient destinés au marché européen et un millier au marché nord-américain.

C’est la première fois que l’industriel nippon assemble, à Bierne, ce nouveau type de tracteur. Pour la marque, cela correspond à une nouvelle gamme de plus forte puissance. Ces engins agricoles, destinés à la grande culture, développent de 130 à 170 ch.

Le nombre de salariés devrait atteindre les 130 postes, entre les opérateurs, les chefs de ligne, les contremaîtres et assistants contremaîtres. Environ une centaine de personnes ont déjà été embauchées.

L. B.

Auteur :
Mots-clés : , ,