Le monde agricole régional a brillé au Salon de l’agriculture

Comme chaque année, le grand rendez-vous agricole a attiré des centaines de milliers de visiteurs. Le secteur agricole du Nord-Pas de Calais-Picardie était une fois encore bien représenté malgré la crise.

Le Nord-Pas de Calais-Picardie  était en lumière durant ce 53e Salon de l’agriculture. Agriculteurs, éleveurs et producteurs de la nouvelle grande région ont mis en avant leur savoir-faire lors du dernier Salon de l’agriculture. De nombreux produits, de nombreuses races bovines, ovines… de la région ont été présenté aux centaines de milliers de visiteurs de l’Hexagone.
Sur fond de crise agricole, la fête des animaux et des rencontres avec les agriculteurs proposait cette année une vision de «l’Agriculture et l’Alimentation Citoyennes». Ce thème a rythmé ces 9 jours de rencontre et d’échange pour inviter les consommateurs à s’interroger tant sur la place de l’agriculture dans la société́ que sur les choix politiques concernant son avenir.
Ce rendez-vous reste pour le monde agricole une vitrine non négligeable. Il a permis au agriculteurs, éleveurs et producteurs de faire valoir leur travail auprès du grand public. Avec la crise actuelle, ce salon a été aussi un carrefour pour évoquer de nombreuses doléances auprès des politiques en visites régulières sur les différents stands.

 

IMG_3290

Xavier Bertrand, président des Hauts de France.

La création d’un territoire franc
Le président de la nouvelle grande Région, Xavier Bertrand, était présent pour l’inauguration du stand régional. « Une inauguration est une fête, mais il faut avoir conscience de la réalité qui touche le secteur. Si nous voulons, dans les années à venir toujours visiter un très beau stand comme celui du Nord-Pas de Calais-Picardie, il va falloir garder nos producteurs, garder nos agriculteurs, garder nos éleveurs. L’agriculture c’est l’histoire de notre pays », introduit Xavier Bertrand lors de son discours inaugural.
Il a ensuite rappelé que la Région a mis en place un premier plan d’urgence de 4 millions d’euros dès le 11 février à destination des agriculteurs qui subissent la crise actuelle. « Cela permet seulement de tenir quelques mois. Il faut des mesures au niveau national et européen », souligne le président de Région.

IMG_3533

« Pas d’impôts, ni de charges »
Il poursuit : « Les discours cela va bien, mais ce sont des actes que l’on a besoin pour sauver l’agriculture. Il y a les zones franches urbaines. Jusqu’à un certain seuil d’activité, on ne paye pas d’impôts ni de charges pour préserver l’emploi et créer de l’emploi. En matière agricole, je pense qu’il faut des territoires francs ruraux. Jusqu’à un certain niveau de revenu, pas d’impôts et pas de charges pour l’exploitant agricole et ses salariés. Je plaide pour ce système.»
Pour lui, le problème de la France ne réside pas dans la productivité, mais dans le niveau des charges. « Quand vous ne pouvez pas vendre au prix qui vous permet de vivre, c’est la question des charges qui faut prendre à bras le corps », déclare Xavier Bertrand. En ce qui concerne la Région, le président souhaite travailler dans les prochains mois avec les départements pour que les cantines scolaires consomment local. « Je pense que cela va coûter un peu plus cher, mais le jeu en vaut la chandelle », conclut-il.

IMG_3465

Développer les circuits-courts dans la région
Le département du Nord a lancé une opération qui vise à développer les circuits-courts, mais aussi les système de diversification. Patrick Valois, vice-président départemental qui a déjà annoncé sa politique rurale en février au Val Joly, l’a rappelé au Salon de l’agriculture.
Le Département du Nord ambitionne de développer le 100% local dans les restaurations collectives du Nord : un accompagnement spécifique est proposé aux producteurs et aux chefs de cuisine pour parvenir à cet objectif. « Le Département distribue chaque jour
120 000 repas dans les collèges, les maisons de retraite, les établissements pour personnes handicapées… qui pour l’instant sont peu approvisionnés localement. C’est là le plus gros défi. Il est important que l’approvisionnement en produits locaux puisse se faire de façon facile et efficace. On attend de la profession agricole qu’elle réussisse à s’organiser pour proposer des produits qui contribuent à l’approvisionnement des territoires », déclare Patrick Valois. Le département ambitionne de développer le 100% local dans les restaurations collectives. Un stand était présent sur le Salon pour présenter ce projet.

IMG_3601
Un accompagnement des agriculteurs
Présente sur 62% du territoire départemental avec des productions et des industries agroalimentaires performantes, l’agriculture est une composante essentielle du développement territorial. Au regard des nouveaux défis alimentaires, énergétiques et environnementaux, le département du Nord s’engage en faveur d’une agriculture dynamique, durable et partie prenante de la vie de nos territoires.
Le département soutient aussi des initiative dans la diversification comme le renforcement de l’accueil familial des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, avec la possibilité de créer un label « accueil familial à la ferme » ; l’approvisionnement de centres de méthanisation par les déchets de fauche des bas-côtés des routes départementales. La fauche serait réalisée par les agriculteurs qui pourraient en utiliser le produit pour la méthanisation ; la réhabilitation de bâtiments agricoles pour les transformer en habitat social.
Nicolas LAURENCE

Miss France 2016 en visite

IMG_3157

Iris Mittenaere, Miss France 2016 n’est pas passée inaperçue. Originaire du Nord-Pas de Calais, l’heureuse élue était présente à l’inauguration du stand de sa région. Elle a dégusté de nombreux mets délicieux avant de déclarer. « Je connais bien sûr tous ces produits. Durant cette année, je vais essayer d’être l’ambassadrice de notre belle région. J’espère mettre cette belle région en valeur, parce que je suis très fière d’être du Nord-Pas de Calais. » Cette jeune miss de 23 ans a ensuite félicité les éleveurs mis à l’honneur sur le ring sans oublier de poser pour quelques photos avec les visiteurs, mais aussi avec quelques animaux.

Auteur :
Mots-clés : , , ,