Le Savoir Vert : un lien entre la société et l’agriculture

Avec vingt-cinq ans d’expérience, le Savoir vert permet de maintenir un lien privilégié avec les jeunes générations.

« Un véritable maillon pédagogique de la chaîne agricole », se décrivent les responsables du Savoir Vert. Depuis vingt-cinq ans, le Savoir vert accueille chaque année de nombreuses écoles, centres de loisirs… afin de promouvoir et faire connaître le monde agricole auprès des jeunes.
En 2015, le Savoir Vert a organisé près de 3 000 journées de visites et a accueilli 65 000 jeunes, de la primaire jusqu’au lycée, et 9 000 enseignants sur diverses exploitations de polycultures ou bien d’élevage.
« La vraie force du Savoir Vert c’est de vrai agriculteur sur de vraies exploitations », souligne Denis Bollengier, président de Novagri. « Le Savoir vert permet de s’ouvrir aux autres, mais aussi de montrer le monde agricole à des jeunes qui parfois n’ont jamais vu de vaches, de chevaux… », précise Christophe Buisset, président de la Chambre d’agriculture des Hauts de France.
« C’est important pour les élèves qui dégustent un chocolat chaud à la fin de la visite de comprendre que le lait est issu de la traite qu’ils viennent de découvrir. La visite à la ferme est la seule chose qu’ils retiennent à la fin de l’année », souligne Françoise Letombe, enseignante au collège de Vitry-en-Artois.

Une table ronde sur le Savoir Vert a clôturé l’assemblée  générale du 15 mars.

Une table ronde sur le Savoir Vert a clôturé l’assemblée
générale du 15 mars.

À la recherche  d’adhérents
« Nos voisins ne savent même plus ce qu’il se passe dans les exploitations et le Savoir Vert permet aux jeunes de découvrir le travail à la ferme », déclare Jean-Bernard Bayard, président de la Chambre d’agriculture de la région en félicitant le travail de l’association et des divers adhérents qui la composent.
Aujourd’hui, l’association Savoir Vert Nord-Pas de Calais se compose de 120 adhérents. Huit nouveaux viennent de rejoindre le réseau, mais l’association souhaite grandir chaque année afin d’accueillir un maximum de jeunes. « Nous sommes toujours à la recherche de nouveaux agriculteurs qui souhaitent rejoindre le réseau », précise la présidente Emmanuelle Duchateau.
« Nous mettons en place chaque année des formations et nous suivons nos adhérents afin d’améliorer l’accueil », précise la présidente.
Cette année, le Savoir Vert proposera de nouvelles formations à ses adhérents. Il sera aussi présent lors de Terre en fête avec un nouveau stand. Cette année, le site Internet de l’association a aussi bénéficié d’un renouveau pour améliorer la communication sur le réseau.
Pour tous renseignements : www.savoir-vert.asso.fr
Nicolas LAURENCE

Auteur :
Mots-clés : , , ,