Nouveau record de trafic céréalier au port de Dunkerque

L’heure est au bilan : en ce début d’année 2016, les responsables du Port de Dunkerque dressent des chiffres satisfaisants pour le trafic 2015.

IMG_2490
En atteignant 46,6 millions de tonnes, le trafic annuel 2015 connaît un léger recul de 1 % par rapport à 2014. «  On considère que l’année a été plutôt réussie. Nous avons atteint trois records »  , se félicite Stéphane Raison, président du directoire. «  Je suis positif pour 2016. On a eu l’an dernier des résultats que l’on ne peut pas qualifier d’exceptionnels, mais ils sont bons », renchérit François Soulet-de-Brugière, président du conseil de surveillance.
Le premier record est sans nul doute le domaine des céréales à l’export. Les céréales confirment leur record de campagne céréalière 2014-2015 par un nouveau record de trafic en année civile de 3,05 millions de tonnes, soit une augmentation de 32%. Cette hausse correspond à une très bonne année en terme de récolte. La direction se dit satisfaite de ce nouveau record, mais elle reste consciente que cela dépend principalement des conditions météorologiques.
Deux autres records
en 2015
Les investissements récents de la Sica Nord-Céréales (deuxième portique de chargement bateaux, déplacement des portiques péniches pour améliorer les cadences de déchargement…) expliquent ces bons résultats. D’autres développements suivront pour la filière céréales à Dunkerque : nouveau séchoir, acquisition de nouveaux nettoyeurs, renforcement de la desserte ferroviaire… Le second record concerne le trafic transmanche avec 16,25 millions de tonnes réalisées cette année, avec une croissance de 17%. Le nombre de camions et remorques est en hausse de 21% à 698 000 unités de fret. Les passagers sont en augmentation de 26% pour 3,19 millions de voyageurs et les voitures de tourisme en progression de 21% pour
814 000 véhicules. Le troisième record est celui des conteneurs qui terminent l’année avec
317 000 EVP, soit une hausse de 2%, pour 3 millions de tonnes soit une progression de 4%.  Les seuls conteneurs pleins augmentent de 17% pour
206 000 EVP, car ils profitent de la mise en œuvre d’une ligne maritime plus tournée sur l’import que sur l’export.

Des axes de développement
Le port de Dunkerque poursuit son Projet Stratégique, qui prévoit de réaliser sur la période 2014-2018 un programme d’investissements à hauteur de 242 millions d’euros.
Cet investissement marque la volonté du Port de poursuivre une politique active de développement et d’adaptation de ses infrastructures.
Cette année, le Port verra la mise en service du réaménagement du terminal Transmanche, renforçant fortement la qualité de service du lien vers l’Angleterre, ainsi que du projet d’amélioration des accès nautiques du Port Ouest qui permettra d’accueillir dans des conditions optimales de sécurité les grands navires au Quai à Pondéreux Ouest et au Terminal à conteneurs.
Les accès ferroviaires au Port Central et en particulier au terminal céréalier feront l’objet de travaux d’amélioration pour accompagner la forte croissance de ses pré-acheminements ferroviaires.
Prochainement, le port va ouvrir le terminal méthanisation. Les délais des travaux de construction ont été tenus, cependant la mise en service du site a pris du retard.
Enfin, dix-sept projets d’implantations industrielles sont en réflexions dont l’arrivée d’Ecophos. « Nous dévoilerons les autres au fur et à mesure car ils sont en préparation. Cela concernera des industries de la chimie, de l’agroalimentaire, de logistique… «, conclut Stéphane Raison, président du directoire de Dunkerque-Port.

Nicolas LAURENCE

Auteur :
Mots-clés :