Nouvelle campagne de collecte des déchets plastique

Agriculteurs recycleurs, agriculteurs responsables, collectons et recyclons les emballages plastiques, ficelles et filets agricoles usagés les 19 et 20 avril.

Les big bags, les bâches d’ensilage, les films d’enrubannage, les ficelles et les filets seront collectés cette année les 19 et 20 avril 2016 chez les coopératives et négoces participant à la filière ADIVALOR.
Au printemps 2015, 560 tonnes de plastiques, ficelles et filets ont été collectées.
Cependant, l’objectif est d’augmenter rapidement le taux de collecte des ficelles et filets, encore faible par rapport au gisement estimé. Prêts à relever le défi ?
Rappel des consignes de collecte
•Big bags : vidés, pliés et conditionnés en fagot,
•Bâches d’ensilage : balayées, sèches, pliées, roulées et ficelées,
Attention aux films usagés d’ensilage avec couches polyamide, la sous couche ne peut être valorisée avec les films d’ensilage classiques : séparer les 2 couches au fur et à mesure, rouler le film polyamide clair et le disposer dans une sache spécifique bleue.
•Films d’enrubannage : secoués, pliés, roulés et mis en sache de préférence,
•Ficelles plastiques : propres* et mises en sache,
•Filets plastiques : secoués* et mis en sache.
Où trouver les saches ?
Les saches ADIVALOR sont disponibles chez vos distributeurs.
Attention, les ficelles, les filets et les films d’enrubannage doivent être conditionnés dans des saches différentes car les filières de valorisation ne sont pas les mêmes.
Si  vous utilisez les saches de 500L pour vos ficelles et filets, veillez à ne pas les remplir au maximum afin de faciliter leur manipulation.
/!\ Tout apport de plastiques agricoles usagés conditionnés en bigbag sera refusé.
Et les filmes issus du maraîchages ?
Les films plastiques usagés issus du maraichage sont collectés dans le cadre d’une filière spécifique. Contacter la Chambre d’agriculture au 03.21.60.57.60 pour plus de renseignements.
Les sites de collectes 2016
47 sites de collecte sont répartis sur la région en 2016 (cf. carte). Certains distributeurs ont accepté d’ouvrir davantage de sites sur la région, pour faciliter le déplacement des exploitants et capter encore davantage de déchets plastiques.
Attention : les sites de Vimy et d’Audruicq ne sont pas site de collecte cette année.

collecteFAU2016
Dates des prochaines collectes ponctuelles
EVPP, EVPHEL et sacs de semences : 10 et 11 mai ; 2 et 3 novembre 2016
PPNU et EPI (masques, gants, combinaisons usagés) (nouveau) : 3 novembre 2016
Contact et informations
Pour plus d’informations, vous pouvez contacter la Chambre d’agriculture du Nord-Pas de Calais au 03.21.60.57.60 ou votre distributeur.
La carte des sites et les consignes de collecte sont aussi consultables sur le site de la Chambre d’agriculture: www.agriculture-npdc.fr/environnement/recyclage.html.

Aurore Vasseurs  Chambre d’agriculture  du Nord Pas-de-Calais Service Environnement
ATTENTION : Le respect de ces cahiers des charges et une bonne préparation de ses plastiques usagés est nécessaire pour votre protection, celle des agents de collecte, mais également pour faciliter le recyclage des déchets.
Pour rappel, si les consignes de collecte ne sont pas respectées, les saches non-conformes peuvent être refusées et celles non prises en charge par ADIVALOR feront l’objet d’une refacturation par les distributeurs sur la base de 50€ par sache.

*Une enquête ADIVALOR a mis en avant la contrainte ressentie par les exploitants sur la préparation des emballages et plastiques usagés, notamment sur le nettoyage des ficelles et filets. Nous vous rappelons qu’un  taux de « souillure »  est accepté sur les ficelles (20%) et les filets (40%).

Agriculteurs « recycleurs »

Pionners des collectes, déjà 15 ans de participation, Benoît et Frédéric DebuireE sont emballés à l’idée d’offrir une seconde vie à leurs déchets.  « Avant, faute d’autres solutions, nous mettions nos films d’enrubannage et nos ficelles aux ordures ménagères. Nous les brûlions même lorsque la quantité était importante. Nous n’avions pas vraiment le choix à l’époque. Depuis les années 2000, c’est différent, les agriculteurs peuvent gérer autrement leurs déchets ». Informés des collectes par le biais de leur groupe de développement (GEDA), ces deux frères associés dans un GAEC, se sont tout de suite engagés dans la démarche.
Aujourd’hui, le GAEC apporte chaque année au distributeur le plus proche,  plus de 40 saches de films d’enrubannage, ficelles et filets usagés. Au fil des ans, les deux frères ont même développé une petite stratégie.

20160309_103541
« Nous disposons nos saches à l’entrée de notre bâtiment d’élevage pour les remplir quotidiennement au moment du paillage et de la distribution de l’alimentation des animaux. Puis chaque sache pleine est stockée au sec dans un bâtiment.» Leur satisfaction : « valoriser les déchets produits tout en nous en débarassant sans trop de contraintes. »
Pour eux, « la communication aussi devrait concerner davantage le devenir de nos déchets. Et pourquoi pas mettre en relief cette bonne pratique envers le grand public à travers la presse ou en identificant les « agriculteurs recycleurs » à l’entrée des exploitations (comme une sorte de certification…). Cela valoriserait notre travail. Enfin, distribuer automatiquement des saches de collecte à la source,  au moment de l’achat comme certains distributeurs le font, serait une bonne piqûre de rappel pour les exploitants. »
Leur dernier message, c’est à leurs collègues exploitants qu’ils l’adressent : «  Il est important dans le contexte actuel de montrer que nous ne sommes pas tels que nous pointent du doigt certains médias. Utilisons les filières qui existent et recyclons au maximum les emballages plastiques usagés de nos exploitations. Montrons que nous n’attendons pas après une obligation pour mettre en place des pratiques visant à préserver l’environnement. »
Convaincus ? Alors, rendez-vous les 19 et 20 avril prochains.

Auteur :
Mots-clés : , , ,