Plan bio 2014-2020 : pour le développement de l’agriculture biologique

Jean-François Cordet, préfet de la région Nord – Pas-de-Calais, se réjouit de la signature du Plan régional bio 2014-2020, fondamental pour la région Nord – Pas-de-Calais, grande région agricole. C’est une étape importante pour l’agriculture régionale qui doit permettre d’employer les avancées agronomiques et de structurer les partenaires pour conforter l’emploi dans cette filière. Le plan régional 2014-2020 organise le développement de l’agriculture biologique jusqu’en 2020. Il doit permettre de combler le retard pris puisque moins de 300 exploitants (2 % des fermes de la région) et 7300 ha (moins de 1 % de la surface agricole utile régionale) sont concernés en 2014 par la production biologique. La région Nord – Pas-de-Calais avec sa forte productivité des sols ne peut se tenir éloignée de ces avancées essentielles pour l’avenir. Le préfet se félicite de la dynamique engagée par les partenaires, élus locaux et monde agricole, et de la qualité du travail mené. De nombreux événements récents sont le signe de la vitalité du secteur : les 40 ans du Gabnor, les 20 ans d’A Pro Bio, le succès du printemps de la bio… Le cadre multi-partenarial dans lequel l’État travaille en Nord – Pas-de-Calais constitue un socle solide pour assurer le succès du plan régional pour la période 2014-2020. L’observatoire de l’agriculture biologique en région est un outil déterminant pour la conduite des politiques publiques pour avoir une vision claire de la réalité du secteur et définir un nouveau cycle de développement.

Le préfet de la région Nord – Pas-de-Calais réaffirme l’engagement fort de l’État en faveur du développement de l’agriculture biologique dans le cadre du plan ambition bio 2017 qui repose sur la conciliation des performances économiques, environnementales et sociales.

Dans la région Nord – Pas-de-Calais, les moyens financiers consacrés par l’Etat chaque année au bio s’élèvent à un million d’euros.

Auteur :
Mots-clés : ,