Un point de vente ouvre ses portes

Dernière ligne droite pour neufs agriculteurs et éleveurs du Calaisis qui ouvrent un point de vente collectif à Calais. 

Impliqués depuis trois ans dans un projet de magasin de producteurs, ils attendent avec impatience leurs premiers clients, en mai.

C’est en bordure de l’autoroute A16, à proximité de l’hôpital de Calais, sur la route entre Calais-Ardres et Saint-Omer, que neuf agriculteurs et éleveurs du Calaisis viennent d’acquérir un bâtiment de
400 m² pour proposer à la vente, et parfois à la dégustation, leurs productions. Ce point de vente collectif doit ouvrir ses portes au printemps avec l’ambition de développer les circuits courts et de construire du lien entre les consommateurs et les producteurs. « Ici, ce sont les producteurs eux-mêmes qui vendront bénévolement », explique Jean-Yves Bourbiaux, le président de la SAS (société par actions simplifiée) « Aux goûts de la Ferme » qui porte le projet. « Ils écouleront leurs propres produits, mais également ceux d’autres agriculteurs », explique Isabelle Muys, maraîchère et directrice générale de la société.

Construire du lien
« Nous avons rencontré nos collègues, fait des visites d’exploitations chez eux, des stages et des formations en extérieur pour apprendre à se connaître et connaître le travail de l’autre, car chacun sait vendre ses produits, mais pas forcément les autres productions. Maintenant nous sommes parés pour répondre aux premières questions de la clientèle ».

Le magasin de producteurs vise une clientèle urbaine, les travailleurs qui circulent sur l’A16 et les touristes à la recherche de produits locaux. Le point de vente collectif est une manière de se diversifier et de toucher les consommateurs qui ne se déplacent pas sur les exploitations. A terme, des embauches sont envisagées,
« mais au sein des exploitations », précise M.Bourbiaux.

Qui trouvera-t-on ?

– La ferme de la vallée de la Hem à Bonningues-lès-Ardres, Jean-Yves et Jean-Baptiste Bourbiaux proposeront à la vente bœuf, cochon et volailles, parfois transformés.

– La ferme de la Grande Porte à Balinghem, Rémi et Marie Vandenbriele ; yaourts, tartes, beurre, fromages frais, crèmes à la chicorée et à la vanille, fromages affinés.

– Perle de Fraises à Landrethun-lès-Ardres, Thierry Thomas ; fraises, confitures et jus de fruits, sirop coulis.

– Les saveurs de la saison à Coulogne, de la ferme Muys d’Isabelle et Frédéric Muys ; fruits et légumes

– Ferme Debonne-Retaux à Herbinghen, Valentin Debonne ; fromages de chèvre et de vache.

– Au cochon de Marque à Marck, Alexis Poupart ; produits de porcs et dérivés en gros ou semi-détail.

– GAEC Mionet-Marquis « Ferme de Bainghen » à Leubringhem ; glaces, crèmes glacées, tartes, œufs.

– Earl du Camp d’Arc à Saint-Folquin, Guillaume et Bernard Lheureux ; production de moutons et agneaux.

– Le cochon Licquois à Licques, Christophe Leleu ; production de porcs et volailles de Licques

Auteur :
Mots-clés : , , , , , ,